Le Biométhane à la conquête du transport routier

Carrefour, Jacky Perrenot et IVECO, pionniers de la transition énergétique, font confiance au biométhane

Avec Carrefour, Jacky Perrenot et IVECO, la décarbonisation du transport routier de marchandises prend une nouvelle dimension. Ces trois précurseurs se sont donné rendez-vous à la SITL autour du 600e véhicule bioGNC (gaz naturel comprimé) de la flotte Carrefour. Un gage des performances à grande échelle du gaz naturel. SITL Daily a interrogé Thomas Mathieu, Responsable RSE Supply chain, Carrefour, Philippe Givone, Président-Directeur Général de Jacky Perrenot, et Clément Chandon, Directeur Produit, IVECO, pour en savoir plus.

Pourquoi avoir choisi le bioGNC pour votre transition énergétique ?
Thomas Mathieu : Pour initier cette démarche, nous nous sommes réunis dès 2012 avec IVECO et Jacky Perrenot, pour trouver ensemble des solutions pour une transition énergétique pérenne. Le bioGNC s’est avéré parfaitement adapté à notre organisation de transport et nous permet d’économiser 100 tonnes de CO2 par an par véhicule. Aujourd’hui, nous sommes fiers de célébrer le 600e véhicule bioGNC de notre flotte !

Philippe Givone : Avec 600 véhicules au gaz naturel, nous disposons aujourd’hui de la plus grande flotte française et européenne de poids lourds à énergies alternatives. Nous sommes convaincus de l’intérêt du gaz naturel, pour sa pertinence économique et opérationnelle. Avec ces véhicules, nous pouvons accéder aux zones à faibles émissions et effectuer des livraisons silencieuses, jour et nuit.

Le bioGNC (…) nous permet d’économiser 100 tonnes de CO2 par an par véhicule



Quel impact a cette initiative commune sur le transport décarboné ?
Clément Chandon : Depuis près de 30 ans, IVECO développe des véhicules au gaz naturel, qui sont des références sur le marché. Carrefour et Jacky Perrenot nous ont fait confiance sur ce projet, qui a été moteur dans le développement de notre gamme. Avec sa flotte de 600 véhicules au bioGNC, Carrefour démontre que cette solution est la plus adaptée face aux enjeux de la transition énergétique, avec des performances opérationnelles et économiques à grande échelle. Grâce à ce partenariat exceptionnel, l’offre GNV en Europe a vraiment pu se développer. Elle représente à ce jour un exemple en Europe de transition énergétique réussie dans le secteur du transport de marchandises. 

Comment voyez-vous l’avenir ?
Thomas Mathieu : D’ici fin 2022, nous aurons contribué à la construction de 20 stations publiques bioGNC et prévoyons d’atteindre 1200 véhicules bioGNC. Avec ces véhicules, nos émissions de CO2 auront été divisées par deux. A plus long terme, notre ambition est de sortir du diesel d’ici 2030.

Philippe Givone : Le GNV devrait atteindre 24 % de notre flotte d’ici fin 2025, puis 30 % d’ici fin 2030.

Clément Chandon : La transition vers un transport décarboné doit tenir compte de la compétitivité économique et opérationnelle. A ce jour la solution bioGNV dispose de plusieurs longueurs d’avance, sans contrepartie sur le plan environnemental. A terme, les solutions électriques et à hydrogène viendront compléter le bioGNV pour sortir du pétrole.


Le GNV en forte progression en France

« La filière gaz naturel véhicules se développe rapidement en France et tient ses promesses. Le parc de camions de marchandises roulant au GNV s’étoffe fortement (+160 % par an depuis 2014), tout comme les infrastructures avec 175 points d’avitaillement GNV pour poids lourds à fin 2020 et une centaine supplémentaire programmée en 2021. Dans cette filière, le biométhane représente déjà près de 18 % de la consommation de GNV dans l’usage carburant en 2020 et le nombre de sites raccordés a doublé en 18 mois. Ce carburant totalement décarboné 100 % d’origine renouvelable, créateur d’emplois locaux non délocalisables, contribue à l’indépendance énergétique de la France. »
Guillaume Larroque, Président de l’AFGNV. 


Le GNV, la solution pour réduire les émissions de carburant

Les véhicules roulant au GNV ou bioGNV entrent dans la catégorie Crit’Air 1. Le gaz naturel permet de réduire jusqu’à 95 % les émissions de CO2 tout en bénéficiant des mêmes performances qu’un véhicule diesel. Par rapport à un véhicule diesel de dernière génération (Euro VI-E), les émissions de particules fines sont réduites de 85 %, celles de dioxyde d’azote (NO2) de 90 %. Ces véhicules sont certifiés Pieck Quiet Truck 71 dB, avec un bruit divisé par deux, voire par trois. 



Biomethane conquers road transport

Carrefour, Jacky Perrenot and IVECO, pioneers in energy transition, place their trust in biomethane


With Carrefour, Jacky Perrenot and IVECO, the decarbonisation of road freight transport is taking on a new dimension. These three precursors are meeting at SITL around the 600th bioCNG vehicle in the Carrefour fleet: a guarantee of the large-scale performance of natural gas. SITL Daily has asked Thomas Mathieu, CSR Supply chain manger, Carrefour, Philippe Givone, Chairman & CEO of Jacky Perrenot and Clément Chandon, Product Director at IVECO, to tell us more.

Why did you choose bioCNG for your energy transition?

Thomas Mathieu: To initiate this process, we met in 2012 with IVECO and Jacky Perrenot, to work together on solutions for a sustainable energy transition. BioCNG proved to be a perfect fit for our transport organisation and allows us to save 100 tonnes of CO2 per year per vehicle. Today, we are proud to celebrate the 600th bioCNG vehicle in our fleet.

Philippe Givone: With 600 natural gas vehicles, we now have the largest French and European fleet of alternative energy heavy trucks. We are convinced of the importance of natural gas for its economic and operational relevance. With these vehicles, we can access low-emission areas and make silent deliveries day and night.

bioCNG (…) allows us to save 100 tons of CO2 per year per vehicle



What impact does this joint initiative have on low-carbon transport?

Clément Chandon: For nearly 30 years, IVECO has been developing natural gas vehicles, which are references on the market. Carrefour and Jacky Perrenot have put their trust in us on this project, which has been a driving force in the development of our range. With its fleet of 600 vehicles on bioCNG, Carrefour is demonstrating that this solution is best suited to the challenges of energy transition, with operational and economic performance on a large scale. Thanks to this exceptional partnership, the NGV offer in Europe has really been able to develop. To date, it is an example in Europe of a successful energy transition in the freight transport sector.

How do you see the future?
Thomas Mathieu: By the end of 2022, we will have contributed to the construction of 20 public bioCNG stations and plan to reach 1,200 bioCNG vehicles. With these vehicles, our CO2 emissions will have been halved. In the longer term, our ambition is to get out of diesel by 2030.

Philippe Givone: CNG is expected to reach 24% of our fleet by the end of 2025, and 30% by the end of 2030.

Clément Chandon: The transition to low-carbon transport must take economic and operational competitiveness into account. To date, the bioCNG solution has several lengths’ lead, with no environmental counterpart. Ultimately, electric and hydrogen solutions will complement bioNGV to take us beyond the oil era.


NGV strongly on the rise in France

“The natural gas vehicle industry is growing rapidly in France and is keeping its promises. The NGV freight truck fleet is growing strongly (+160% per year since 2014), as is the infrastructure with 175 CNG refuelling points for trucks at the end of 2020 and an additional 100 planned in 2021. In this sector, biomethane already accounts for nearly 18% of NGV consumption in fuel use in 2020 and the number of sites connected has doubled in 18 months. This 100% low-carbon fuel from renewable sources, which creates local jobs that cannot be relocated, contributes to France’s energy independence”.
Guillaume Larroque, President of AFGNV


NGV, the solution to reduce fuel emissions

NGV or bioNGV vehicles are classified in France as “Crit’Air 1”. Natural gas reduces CO2 emissions by up to 95% while benefiting from the same performance as a diesel vehicle. Compared to a latest-generation diesel vehicle (Euro VI-E), emissions of fine particulate matter are reduced by 85% and those of nitrogen dioxide (NO2) by 90%. These vehicles are certified Pieck Quiet Truck 71 dB, with a noise divided by two or even three.